Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photoreading et Mind Mapping

ACTIVEZ VOS CELLULES DE LIEU POUR LIRE ET RETENIR

ACTIVEZ VOS CELLULES DE LIEU POUR LIRE ET RETENIR

C’est l’idée que propose Hyo Sang Shin dans son e-book "Visual Reading and the snowball of understanding". Pour améliorer votre vitesse de lecture, sortez de la linéarité. Si vous promenez vos yeux le long des phrases sans activer les cellules de lieu, vous oubliez au fur et à mesure ce que vous venez de lire. Cela vous rappelle quelque chose ? En fait, vous vous servez seulement de la mémoire à court terme. Oubli garanti à moins de faire des pauses fréquentes pour encoder l’information et lui permettre de passer dans la mémoire à long terme.

 

Hyo Sang Shin propose d’apprendre à lire un texte comme si on regardait un film. Cela active les cellules de lieux. Ce faisant, vous disposez des ressources de votre mémoire spatiale qui fonctionne en dressant des cartes cognitives. Des liens se créent entre les mots-clés exactement comme dans une carte mentale (mind map)

 

Comment faire ?

Pour Hyo Sang Shin, le moyen le plus simple d’activer ces cellules, ce sont les mouvements de la main. Votre main suit le texte de près ou de loin, en faisant l’essuie-glace, en zigzaguant ou en adoptant des mouvements plus fluides. Il n’est pas nécessaire que la main parcoure toute la ligne. Elle est là pour donner l’illusion d’un parcours. Le cerveau s’y laisse prendre et les cellules de l’hippocampe s’activent.

 

La lecture glissée?

Paul Scheele propose de mettre du rythme dans votre lecture. Le rythme déclenche la mémoire épisodique et la mémoire spatiale. Vous pouvez rythmer votre lecture par des mouvements de la main comme le préconisait Evelyne Wood (The Evelyne Wood Seven day speed reading and learning Program, Stanley Frank), par des balancements, ou encore en battant la mesure. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article