Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photoreading et Mind Mapping

LISEZ TROIS FOIS PLUS VITE ET RETENEZ DAVANTAGE


La Photolecture est une méthode d'apprentissage accéléré qui vous permet de traiter l'information beaucoup plus vite et avec une efficacité supérieure.

                                        

photoreading.photolecture.over-blog.frQue vous apportera la Photolecture ?

- Lecture et mémorisation efficaces
- Plus de plaisir
- Confiance accrue dans vos possibilités
- Réussite à vos examens
 
Utilisez votre cerveau droit pour :
Extraire l'essentiel d'un document en un  temps limité
- Organiser vos idées
- Développer votre mémoire et votre intuition 

 

Comment ça marche ?                                                                                     
Les capacités de notre cerveau dépassent notre imagination. Quand nous prenons une photographie mentale de l'information écrite, notre esprit non-conscient la traite en millisecondes. Nous avons appris à lire quand nous étions enfants. Il fallait tout lire, sans rien manquer, en suivant les règles. Ainsi, nous pouvions déchiffrer de nouveaux mots et construire le sens. Merci à nos maîtres qui nous ont donné les clés de l'écrit. Mais aujourd'hui, il nous faut une nouvelle façon de traiter l'information.
 

Parler d'un livre longtemps après
 

 
L'utilisation des cartes mentales (mind maps) pour la dernière étape a un fort impact sur la mémoire à long terme. Les connaissances présentées de cette façon peuvent être restituées longtemps après. Ainsi,vous pouvez parler d'un livre que vous avez lu il y a plusieurs années.Vous serez étonné par la richesse du contenu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Pellet 06/02/2013 14:02

J'ai suivi en 1968 un cours de lecture rapide. En qques semaines, ma vitesse de lecture étant de 150 m/mn j'ai pu atteindre 800m/mn. Mais je restais tendu en lisant, contracté, trop
d'exercices...
Puis il y a 1 mois, j'ai découvert le livre de P Sheene. C'est pour moi une révolution.
Mais j'ai besoin de suivre un stage pour me donner confiance, car mes essais en photoreading se soldent par une vague compréhension de ce que je lis, que je ne mémorise pas. Il Y a un stage à St
Maximin les 7/8 mars. J'ai 85 ans, et pensez vous que je puisse suivre ce cours qui me donnerait un appui que je ne possede pas encore
Merci Thérese.
Bernard

Photoreading-France 07/02/2013 14:59



Bonjour Bernard,


Merci pour l'intérêt que vous portez à la photolecture et bravo pour l'achat du livre de Paul Scheele. Je pense que beaucoup de gens aimeraient avoir votre curiosité et votre goût d'apprendre !
Je serai ravie de vous inscrire à un stage.


Bien cordialement, Thérèse



tina 20/01/2013 22:07

Bonsoir Therese,
j'ai acheté le livre de Paul Sheele et je pratique la photolecture depuis 6 mois, c'est fabuleux. Je voulais savoir s'il existe des CDs paraliminaux en français, se rapprochant un peu de ceux
préconisés par Paul Sheele, notamment le CD "Automatic Pilot" ? Je vous remercie d'avoir créee ce blog en français. Plus tard quand j'aurais terminé mes études j'essaierai de me remettre à
l'anglais avec la methode de la photolecture. Peut etre, alors, il existera une formation sur le sujet.
Cordialement. tina

Photoreading-France 26/01/2013 15:03



Bonjour Tina,


Bravo pour votre pratique de la Photolecture ! 


Les CD paraliminaux n'existent pas en français et je n'ai pas testé de produits équivalents mais je vous conseille vivement de les écouter en anglais : ils seront efficaces même si votre anglais
n'est pas courant et, en plus, ils vous aideront à récupérer ce que vous saviez. Commencez par celui qui vous tente le plus et par la suite, si vous y trouvez un intérêt -et il y a de fortes
chances que ce soit le cas !- vous en achèterez d'autres. 


Bonne pratique. Thérèse


 


Quand vous aurez 5 à 10 mn par jour à consacrer à l'anglais, choisissez un livre sur un sujet qui vous intéresse ou que vous avez déjà lu en français et photolisez le tous les jours. Si vous avez
un ipad ou un kindle, ça marche très bien ! Pas de préactivation et pas d'activation ! Juste la 3e étape !



Nivek 05/01/2013 15:26

En tout cas, merci pour la découverte !!! :)

Nivek 05/01/2013 15:24

Hello Thérèse,

Merci d'être passé sur reussite-etudes ! :)

Je ne connais pas la photolecture ! Mais cela m'intrigue beaucoup :)

Toutefois, le terme me semble assez peu inapproprié (et très marketing), car sujet à des fantasmes du genre: "Il est possible de retenir tout un livre, page par page, en moins d'1h, sans effort
!"

Je suis d'accord pour dire que le cerveau a un grand potentiel, pour autant nous ne sommes pas des machines... ! :)

En définitive, je me demande ce qu'on peut attendre concrètement (lire plus vite, m'apparait trop vague... :p) de cette méthode de photolecture ? Et en quoi diffère t-elle de la lecture rapide
"classique" ?

Au plaisir, Thérèse :)

Photoreading-France 05/01/2013 20:25



Bonjour Kevin,


Merci de réagir ! Je comprends ta position et je suis complètement d'accord avec toi : je déteste  le marketting rentre-dedans, les fausses promesses, c'est tellement décevant ! 


Cela dit, la Photolecture (Photoreading en anglais), n'a rien à voir avec la mémoire photographique. C'est une métaphore : celle de la photographie argentique. Avant le numérique ! Quand on
prenait une photo, on ne connaissait le résultat qu'après le développement. Aujourd'hui, ça paraît bizarre. Tu prends la photo d'un copain ou d'une copine et tu la montres illico. 


La photolecture a la même origine que la lecture rapide. Simplement, elle utilise les ressources du cerveau droit, l'hémisphère non dominant. Notre cerveau fonctionne en millisecondes quand il
n'est pas enfermé dans le séquentiel, l'analytique. C'est l'utilisation de ce processeur non conscient qui fait la big différence avec la lecture rapide.


En fait, la photolecture te donne une liberté par rapport à l'écrit. C'est un changement de paradigme ! Les valeurs sous-jacentes sont plaisir, maîtrise, liberté et si ça t'intéresse, je peux te
faire connaître des étudiants qui ont cartonné grâce à la Photolecture.


La différence entre le marketing dur, viral, où tu n'es qu'un n° de carte de crédit et les formations que je propose, c'est que tu peux m'écrire, tu peux m'appeler. 


A quand tu veux


 



onirophase 27/12/2012 09:33

Bonjour, j'ai fait l'acquisition hier du livre de Paul SCHEELE : Lire à toute vitesse avec la PhotoLecture. Adepte de la PNL du mindmapping, techniques qui ont changé ma vie dans la mesure où j'ai
vraiment commencé à les comprendre, je retrouve beaucoup de passages en rapport avec ces techniques (rêve lucide, le recadrage, VAKO,.... Le fait que John GRINDLER, coofondateur de la PNL ajoute à
la caution de ce livre.
J'ai réalisé les 4 premières étapes : préparation, prise de vue, photolecture et préactivation sur le livre même. Je pense avoir bien fait comme il faut, sauf peut-être pour la photolecture : je
vois bien le petit rouleau au centre de la page l'image fantôme du texte. J'ai essayé de regarder avec les "batonnets périphériques". Par contre ma vue étant assez basse, je ne suis pas certain que
les "clichés photographiques soient bons". Je n'ai pas trouvé dans le livre s'il faut prendre l'idée de photo au pied de la lettre. J'imaginais que l'image des page était transférée transféré dans
l'"inconscient" et que, seulement après, le cerveau se chargeait d'extraire l'information (gain de temps par rapport à une lecture active avec un décryptage au niveau de la page sur papier. Dois-je
espérer accéder à l'intégralité de ces images photographiques, comme je l’espérais ? Ou dois-je me contenter d'une facilitation d'accès à l'information du sujet lu ?
Merci d'avance de votre réponse.

Photoreading-France 02/01/2013 12:04



Bonjour Onirophase,


Bien le pseudo !


Pour la photolecture, l'étape 3 de la méthode, si vous voyez la page fantôme, votre regard est défocalisé et c'est tout ce qui compte. Votre cerveau a des capacités inexplorées : la métaphore de
la photographie argentique est intéressante : j'ai lu sur internet que le temps d'exposition de certains appareils photo était de 1/16000e de seconde. Même si je n'ai jamais vérifié ce chiffre,
sachez que notre cerveau fontionne en millisecondes et cela est prouvé par les neurosciences. Par conséquent, lorsqu'on tourne les pages à la vitesse d'une seconde par page, le cerveau a tout le
temps de photographier la page. Mais la restitution ne se fait pas sous cette forme. A quoi nous servirait d'avoir l'intégralité d'un ouvrage en mémoire ? Ce qui est beaucoup plus important,
c'est de construire sa connaissance de façon à avoir une certaine autonomie par rapport au sujet.Une bonne comparaison serait la description d'un paysage. Pour le décrire, il vous suffit de le
regarder. A chaque fois votre description est différente sauf si vous apprenez par coeur et à part des situations bien précises et limitées, à quoi cela servirait-il d'apprendre une description
par coeur ?


En espérant avoir répondu clairement à vos attentes, je vous souhaite bonne pratique.


T.L.