Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Photoreading et Mind Mapping

TEMOIGNAGES

Très impressionné

J'ai été très impressionné par le progrès rapide de mes capacités à pouvoir lire, comprendre et surtout synthétiser un livre de 260 pages dont je n'avais aucune connaissance préalable. Tout ça dans un temps très limité (50 minutes au total). J'ai ensuite réalisé une présentation de ma lecture : J'ai été moi-même étonné de l'aisance avec laquelle j'ai réalisé cet exercice. 
Je ne peux que recommander la formation de Photolecture de Thérèse de Laboulaye.
J'appartiens maintenant à la ligue 1 du traitement de l'information.
Rodolphe Géant


La Photolecture change la vie

En très peu de temps, la Photolecture m'a permis de développer une nouvelle méthodologie de lecture. Les différentes étapes m'aident à mieux comprendre et analyser de nombreux ouvrages littéraires et professionnels.
Cette méthode améliore ma concentration, mon intuition et ma confiance en moi et surtout, j'ai une envie de lecture. incroyable !

La Photolecture change la vie.

  • Mon activité professionnelle qui me demande de lire et d'analyser de nombreux contenus a été complètement modifiée le jour suivant l'application de cette nouvelle méthode. En gagnant du temps par rapport à une lecture classique, j'ai obtenu rapidement des gains de productivité et la qualité de mes prestations est bien meilleure.
  • Dans ma vie professionnelle, cette nouvelle lecture m'a redonné de l'énergie en diminuant la fatigue, en augmentant l'éveil et, surtout, elle m'a remotivé. J'ai envie d'apprendre, d'analyser et de donner un nouveau souffle à ma vie de tous les jours.

Merci Thérèse de m'avoir ouvert l'esprit à la Photolecture.
Thomas

Réussite aux examens   

Lorsque je me suis inscrite à la session de Photolecture, j'étais enlisée dans un emploi dans lequel je souffrais beaucoup et qui me pompait littéralement mon énergie. Je m'étais inscrite à un master par correspondance mais les cours avaient démarré depuis deux mois et je ne trouvais pas l'énergie de me mettre au travail après une journée de bureau.

Après le stage, j'ai utilisé la méthode pour la matière la plus importante, en travaillant, je l'avoue, avec beaucoup d'irrégularité. J'ai téléchargé les cours seulement deux semaines avant l'examen de la seconde matière. Autant dire que, vue la quantité d'informations à emmagasiner dans un domaine que je n'avais encore jamais étudié - le marketing, ce n'était pas gagné d'autant plus que je continuais à travailler à plein temps dans mon entreprise.

Dans ces deux matières, mon objectif était d'atteindre la moyenne.


Résultats : 19,5 en Principes, outils et pratiques du Management, la plus grosse matière du master 1, coefficient 8. 
Je n'en reviens toujours pas.

17 en marketing, pas mal non plus !

Je suis certaine que la Photolecture m'a permis d'organiser mes connaissances avant l'examen et mes pensées pendant l'examen beaucoup plus rapidement qu'à l'habitude. La mémorisation - qui n'a jamais été mon fort - m'a posé moins de problèmes que d'ordinaire. par ailleurs, je n'étais pas du tout stressée pendant mes révisions, comme je l'étais auparavant quand j'étudiais une matière au dernier moment.

Autre point : J'ai immédiatement éprouvé un plaisir véritable lorsque je photolisais des livres dont l'intérêt était réel pour moi, et pour lesquels il n'y avait pas d'enjeu immédiat : retour sur investissement immédiat, impression de grande détente, joie...
Lorsque je photolisais mes cours ou des documents plus techniques pour lesquels mon envie était moindre et les enjeux immédiats plus importants, je me détendais, certes, mais la frustration était grande : j'avais l'impression qu'une petite voix intérieure me disait que ça ne servait à rien...

Je pense qu'aujourd'hui, les résultats reçus vont permettre de faire taire cette voix.

Anne-Aël

 

Major de ma promotion 
 

J'ai découvert la Photolecture grâce à l'une de mes professeurs de fac originaire du Canada qui l'utilisait pour elle-même et ses enfants avec succès. Elle était très enthousiaste et, à la suite de notre conversation, j'ai décidé de me renseigner sur cette technique. Après quelques recherches, j'ai décidé de faire un stage. Mon objectif était alors d'améliorer ma manière de travailler afin de devenir plus performante dans mes études. J'obtenais alors de bons résultats mais, pratiquant la musique plusieurs heures par jour ainsi que le chant et la danse, il était parfois délicat de tout gérer. Je me suis donc inscrite à un stage sur Paris.

Le stage en lui-même s'est très bien passé, dans une ambiance agréable. j'ai ensuite photolu au moins un livre par jour (rythme que je conserve aujourd'hui). Les résultats ont été très rapides pour moi puisque j'ai doublé ma vitesse de travail (qui a encore augmenté depuis) en l'espace de quelques semaines et suis devenue major de ma promotion.`

J'ai effectué trois ans de travail en un (à la grande stupéfaction de mes professeurs) tout en ayant plus de temps pour mes loisirs...
 

Cette formation a donc eu un impact important et très positif sur ma vie. Elle m'a aussi donné une plus grande confiance en moi et une manière différente d'envisager les opportunités et les défis.

Sophie

 

     
J'ai été prise à l'Atlantic School  

Une semaine avant mon entretien pour l'Ecole d'Acteurs de New York, je n'avais toujours pas lu les deux livres d'examen : un livre théorique et une pièce de théâtre. Des livres en anglais alors que ça faisait quatre ans que je ne l'avais pas parlé.
La veille, la pression montant, j'ai pensé à la Photolecture. J'avais fait un stage quelque temps avant mais je ne m'étais pas beaucoup servi de la méthode. J'ai pris mes deux livres, je les ai photolus à l'endroit et à l'envers et j'ai laissé passer une demi-heure et je les ai parcourus pendant une dizaine de minutes. Le lendemain, je n'avais aucune connaissance consciente de ce qu'il y avait dans ces livres. Le téléphone a sonné et j'ai répondu aux questions très vite sans réfléchir, comme si j'avais un double qui répondait à ma place. C'était étrange !

Grâce à la Photolecture, j'ai été prise à l' Atlantic Acting School !
Maud 

Une façon de regarder autrement 

La formation photolecture que j’ai suivie avec Thérèse m’a apporté quelque chose que je n’attendais pas : au cours de ces deux jours, je me suis vraiment intéressée aux exercices de défocalisation à partir d’images en 3D (sachant que da défocalisation est bien à la base de l’apprentissage de la photolecture) et j’étais fascinée par le résultat, par le fait de voir autre chose en regardant autrement.

Quelques jours après la formation, j’ai commandé un livre d’images en 3D afin de m’exercer à cette pratique, plus - je dois l’avouer - qu’à photolire.

Cette marotte a duré quelques semaines, ou quelques mois puis je l’ai oubliée… mais je crois que j’en ai gardé quelque chose… Un jour que je me promenais en forêt au mois de novembre, je fixais en marchant les feuilles jaunes tombées des arbres et qui parsemaient le sol. Je fixais le sol sans le regarder, mécaniquement, en fait en défocalisant, et soudain je me suis aperçue que les feuilles au sol m’apparaissaient sous une forme inédite : elles me sautaient à l’œil en quelque sorte, comme si on projetait sur ma rétine des diapositives du parterre de feuilles, légèrement grossies, et de façon rythmée. C’était aussi comme si elles sortaient un peu du sol. C’était une impression étrange, mystérieuse, nouvelle en tout cas, que je peux répéter quand je le souhaite.

Ce n’est ni agréable ni désagréable mais fascinant par sa nouveauté et intrigant. J’associe cette découverte visuelle à cette formation, une façon de regarder autrement qui permet de voir autre chose, une autre réalité.

Tatiana 

Accueil  

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :